Réflexes archaïques?

Ce n’est pas évident de savoir ce qu’est un réflexe archaïque alors qu’ils font partie de notre quotidien !

Le réflexe est une réaction motrice inconsciente et incontrôlable déclenchée par un stimulus. Ce stimulus peut-être en lien avec la vue, l’ouïe, le toucher ou encore l’oreille interne et le système vestibulaire.

Nous appelons réflexes archaïques, une série de 32 réflexes présents dès la période in utero (durant la grossesse) ou activés au moment de la naissance et dans les semaines suivantes.

Lorsque l’enfant a un développement psychomoteur harmonieux, on dit que ces réflexes s’intègrent, c’est-à-dire qu’ils se mettent en veille pour n’intervenir que lorsque nous en avons réellement besoin.
Par exemple, prenons le réflexe appelé « parachute« .
C’est celui qui fait que nous mettons les mains devant nous lorsque nous tombons.
Nous avons besoin de lui pour ne pas nous casser le nez sur le sol lorsque nous tombons.
Néanmoins, nous n’avons pas besoin pas qu’il s’active à chaque fois que quelqu’un s’approche, ce qui aurait pour conséquence de garder les gens à distance en permanence (au sens propre comme au figuré).

Pour de multiples raisons, ces réflexes peuvent ne pas s’intégrer (naissance par césarienne, pas de peau à peau à la naissance, un allaitement de moins de 6 mois, ou encore l’utilisation de transat, youpala, trotteur, parc…). Le manque de contact fait également partie des raisons qui peuvent expliquer la non-intégration d’un ou plusieurs réflexes. Et c’est là que j’interviens.

Que ce soit l’allaitement, le portage ou le massage bébé, ces trois pratiques permettent le contact, la réassurance, l’activation de réflexes primordiaux et donc leur intégration.

Mais tout au long de notre vie nous pouvons avoir besoin de réintégrer des réflexes. En effet, des traumatismes comme un accident de voiture, une grosse chute, une grossesse compliquée ou encore un accouchement traumatique peuvent venir réactiver des réflexes archaïques et nécessiter un travail avec un praticien.

Chez l’enfant, les réflexes non-intégrés viennent parasyter l’écriture, la lecture, ils peuvent être en cause dans la plupart des troubles -dys (dysgraphie, dyslexie, dysorthographie…) mais aussi dans les troubles de la concentration ou encore l’énurésie (pipi au lit).

Pour plus d’informations, vous former ou trouver un.e pratiecien.ne rendez-vous sur : https://arc-en-flex.fr/

Je suis actuellement en cours de formation pour être praticienne, je propose donc des rendez-vous d’une heure (à prix libre) afin de pratiquer et de pouvoir obtenir ma certification. N’hésitez pas à me contacter.