Naissance et allaitement

Naissance et allaitement

Parce que, comme le dit très justement le Docteur Laure Marchand-Lucas, formatrice et géante du CREFAM :

« Tout ce que l’on fait autour de la naissance se paye. Il faut être sur que ce soit vraiment nécessaire ».

Dans ce bel article du site co-naître nous pouvons constaté l’impact des conditions de naissance des bébés sur la tant redoutée perte de poids du nouveau-né.

Il s’avère qu’une partie de la quantité de liquide injectée à la maman sous péridurale va passer la barrière placentaire et donc se mettre dans le bébé.

Le résultat sera inévitablement un bébé plus lourd à la naissance que son poids réel.

Lorsque le bébé perd ce liquide supplémentaire (lorsqu’il fait pipi), il va donc y avoir un perte de poids beaucoup plus franche amenant le personnel médical à s’inquiéter et à laisser entendre à la maman qu’elle n’a pas suffisamment de lait ou encore qu’il n’est pas suffisamment riche. Alors qu’il n’en est rien…

Le bébé va donc prendre un supplément, le plus souvent au biberon.

La succion du bébé, si elle était déjà perturbée par les produits anesthésiants de la péridurale maternelle, va se voir à nouveau potentiellement perturbée par la tétine de biberon.

La remise au sein peut très bien se passer ou pas…

Le temps que le bébé prenne les suppléments et qu’il soit donc calé (puisque c’est le but), si personne n’a pris le temps de dire à la maman qu’elle doit tirer son lait, plusieurs tétées vont sauter entraînant ainsi un possible manque de lait…

Vous voyez le problème?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *