Allaiter un bambin en mode confinement

Allaiter un bambin en mode confinement

Alors oui allaiter un bambin dans tous les cas c’est particulier… Tu vis des trucs auxquels tu ne t’attendais pas. En tête le moment où il hurle « tétéééééééééée » alors que tu es au téléphone avec le banquier, un vrai bon moment !

Mais allaiter un bambin quand es à la maison H24 ou presque c’est encore plus intense.
C’est simple pour lui, déjà le simple fait de t’asseoir signifie que tu es prête pour la tétée. Et quand tu es confinée tu as tendance à vouloir t’asseoir souvent. Pour bouquiner, regarder une série à la télé, télé travailler… autant de moment où le bambin, lui, ne voit qu’une possibilité de venir téter tranquille.

Alors tu peux te demander si il y a un pic de croissance à 15, 20 ou 30 mois, tu peux aussi te demander si cet enfant est normal, si ces besoins sont normaux et/ou si tu lui as donné de mauvaises habitudes ! 
Bonne nouvelle, tout est normal 🙂

D’une part, le bambin sait ce qu’il veut et à quel point il le veut.
Imagine que tu ais à portée de main ta boisson préférée en permanence et qu’en plus, quand tu la bois elle te fait un câlin .
D’autre part, en cette période assez anxiogène, le bambin (et le bébé) éponge les émotions, l’ambiance, il comprend bien que quelque chose ne tourne pas rond. Il a besoin de se rassurer et la tétée est son moyen numéro 1 de retrouver son état le plus serein.

D’ailleurs, le fait de ne pas s’asseoir de la journée est une méthode de sevrage 😉 C’est donc bien la preuve qu’ils sont tous (ou presque) en mode monomaniaque du sein lorsqu’on se pose.

Cela peut être un peu (beaucoup) pénible quand ton seul souhait était de boire ton thé tranquille en lisant un bon livre et que tu te retrouves sans thé (trop brûlant pour le dos du bambin) et à tenir le livre d’une main .
Mais souffle bien et souviens toi que tout est éphémère et que très vite, ce bambin se détachera du sein, se détachera de toi au point de, parfois, refuser un câlin, il n’aura bientôt plus les mêmes besoins et tu y repenseras avec nostalgie et fierté de lui avoir permis de vivre ce besoin pleinement, sans contrainte.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *